Le 29 août 1966, les Beatles donnaient au Candlestick Park de San Francisco, ce qui allait être leur dernier concert.
Comme à chaque fois le son fut de piètre qualité… faute d’un équipement adapté qui n’existait pas encore et le groupe décida de mettre définitivement fin la mascarade. John Lennon confiera d’ailleurs que lors des derniers concerts des Beatles aux Etats-Unis, ils chantaient bien souvent n’importe quoi, et que les fans ne s’en rendaient même pas compte !

Les Beatles pour la suite préféreront aux grands stades et à la furie des fans, le silence feutré des studios, et le travail sur des albums plus peaufinés… Sgt. Pepper’s sera le premier opus né des années studios.

Le 29 août 1966 sera donc un tournant important dans la carrière des Beatles… plus rien ne sera plus jamais comme avant !